AccueilQui Sommes NousActivitésEvénementsSocial et ServicesContact
Pour consultez le bulletin de l'AG, cliquez ici !
2016-2017 Editorial

Le Centre social de Montbrison fait partie de la Fédération des Centres Sociaux, il est signataire d’une charte fédérale qui nous engage et définit nos missions. Il se réfère à trois valeurs fondamentales : la dignité humaine, la solidarité et la démocratie.  
Ce sont ces principes qui sont mis en œuvre au quotidien et que nous allons présenter à travers 4 thématiques développées cette année.

 
Les statuts
Depuis l’origine du Centre social, la société a évolué, les règles qui régissent les associations sont plus complexes, les services, les activités et les évènements proposés par le Centre Social sont plus divers, plus nombreux. De la même façon, les statuts de l’association devaient évoluer.  
Un groupe composé de 7 administrateurs du Comité de Gestion et de la directrice y a travaillé pendant  plusieurs  mois,  accompagné  par  Myriam  TIERCE-MONIER,  formatrice  spécialisée  dans  lagouvernance des associations.
On peut signaler l’investissement important de ce groupe qui a opéré une véritable réflexion de fond lors de la dizaine de rencontres, (dont 5 avec la formatrice), ce qui représente plus de 300 heures au total ! 
 
La gouvernance collégiale
Elle est active depuis deux ans maintenant. Travailler ensemble, partager les responsabilités, décider en commun : depuis toujours, c’est l’habitude au Centre social, cette démarche vers plus de collégialité devrait encore s’intensifier.
Le pouvoir d’agir des habitants
Le pouvoir d’agir des habitants étant un axe prioritaire de la Fédération des Centres Sociaux, celle-ci a proposé une session de formation (trois fois deux jours), sur le thème : « comment redonner du pouvoir d’agir aux habitants ? ».  
La directrice, des salariés et des administrateurs y ont participé, et ont adhéré à cette proposition « d’écoute large des habitants ». Le but est de repérer des situations qui leur posent problème, puis de voir comment le centre social  peut les soutenir dans des actions collectives à visée émancipatrice : ne pas faire à la place des habitants, mais leur redonner du pouvoir d’agir sur leur vie quotidienne.
Les apports de la formation ont été transmis à l’ensemble des salariés, puis aux administrateurs en comité de gestion. Un mandat a été donné aux salariés pour expérimenter cette nouvelle façon de travailler au centre social. (cf. Roue de l’action collective à visée émancipatrice)  
 
Le point sur les axes prioritaires de notre projet social  
Les familles :  la question était de savoir comment développer des actions en direction des familles en difficulté, notamment des familles monoparentales et des familles étrangères ?  
A l’initiative des familles accompagnées dans le cadre des départs en vacances, un « Café Parents » a vu le jour. Il permet aux parents qui le souhaitent de se retrouver une fois par mois autour de sujets de discussion et d’activités qu’ils ont choisis. L’Aide au Travail Scolaire est également repensée afin d’impliquer davantage les parents dans le soutien à la scolarité de leurs enfants.
 
La jeunesse : Là aussi, comment développer des actions pour les jeunes de 12/15 ans, qui ne viennent plus à l’accueil de loisirs, mais qui ont besoin de structures éducatives liées à leur âge ?  
Depuis le mois de septembre, nous avons constaté une baisse dans la fréquentation de l’accueil des 12/15 ans. L’absence de local dédié, lié à l’exiguïté des locaux du centre social, ne permet pas de répondre à leur désir d’autonomie et d’indépendance.
Par contre, des expériences autour de projets réalisés par les jeunes eux-mêmes ont été intéressantes : voyage au Futuroscope avec les jeunes de la MJC, projet d’éducation à l’image …
Nous allons donc poursuivre dans cette direction, en allant à l’écoute des jeunes pour savoir.
360